« Soutenir les salles impliquées dans la coproduction de spectacles jeune public »


Après avoir mis en place plusieurs programmes d’aide dédiée au jeune public, ouvert la Fabrique à musique à cette esthétique, inauguré le label Scène Sacem Jeune Public et parrainé la création du réseau RamDam, la Sacem poursuit son investissement dans ce domaine en lançant l’appel à candidature « Salles mômes » à destination des salles de spectacles. En charge de cette action, Bernadette Bombardieri répond à nos questions.

© Aaron Amat

Appel à candidatures « Salles mômes » ouvert jusqu’au 16 septembre 2019
Détails et critères en bas d’article.


Interview de Bernadette Bombardieri
Directrice adjointe du Service Musique & Spectacle vivant au sein de la Direction de l’Action Culturelle de la Sacem

La Sacem dispose déjà de programmes de soutien à la création, à la programmation et à la diffusion des spectacles jeune public. En quoi cet appel à candidatures vient-il compléter ces dispositifs ?

Effectivement, trois programmes d’aide existent depuis la création du Pôle Jeune public en 2014, et ils fonctionnent bien. Les producteurs et les compagnies les ont identifiés et déposent des dossiers. Notre soutien s’adresse également aux festivals qui ont une vraie programmation dédiée, que ce soit des festivals jeune public pluridisciplinaires ou des festivals de musique qui, de plus en plus, intègrent une programmation spécifique pour s’adresser à un public familial.

Avec Salles mômes, l’aide concerne à la fois la création et la diffusion mais n’est pas adressée aux producteurs. Elle s’adresse directement aux salles qui s’engagent dans la production, l’accompagnement et le soutien d’une création spécifique en direction du jeune public. Ce sont ces salles qui permettent aux spectacles d’exister, notamment grâce à la mise en place de résidence de création, et nous voulons soutenir le fait que ces lieux soient impliqués dans la coproduction de ces spectacles.

L’aide a vocation à soutenir une résidence de création, mais également un projet de diffusion partagé entre plusieurs lieux et plusieurs territoires. Expliquez-nous en le principe.

Les spectacles ont parfois du mal à franchir les frontières de la région où ils ont été créés. C’est la raison pour laquelle nous avons pensé un dispositif porté par une salle pivot, celle qui initie l’ensemble du projet et répond à l’appel à candidatures, qui va s’associer à au moins deux autres salles en privilégiant des lieux qui ne sont pas de la même région. Ces salles partenaires vont ensuite accueillir le spectacle, former son premier cercle de diffusion et ainsi encourager la circulation de l’œuvre.

La résidence a-t-elle vocation à être dans un lieu unique ou à être partagée entre les salles partenaires ?

Plus que dans d’autres esthétiques, un spectacle jeune public met un certain temps à trouver une forme définitive car le contact avec le public est essentiel et fait évoluer la création. Donc il peut y avoir une résidence de création principale dans un lieu, et éventuellement d’autres salles qui peuvent l’accueillir pour d’autres temps de résidence. Pour l’instant, nous n’avons pas posé de cadre trop contraignant car nous souhaitons mieux comprendre comment les salles peuvent s’emparer du dispositif et fonctionner entre elles.

Il n’y a donc pas de critères précis à respecter relatifs au nombre de jours de résidence ou au nombre de représentations du spectacle ?

Pour l’instant, nous ne sommes pas rentrés dans ces précisons car nous observons et accompagnons les salles dans ce dispositif, en tentant de l’adapter à chaque situation.

Vous disposez d’une enveloppe pour 5 projets aidés à hauteur de 10.000€ chacun. Qu’est ce qui est pris en compte par ce financement ?

Cela va surtout payer la masse salariale, c’est-à-dire les artistes qui seront sur le plateau durant la résidence de création, et également les moyens mis en œuvre pour ces créations, que ce soit la mise en scène, la vidéo ou l’ensemble des éléments de la scénographie. Nous allons voir comment chaque proposition intègre ces 10.000€ et discuter avec les porteurs de la proposition pour comprendre comment le budget est construit, notamment dans le lien avec les autres salles.

S’il s’agit d’expérimenter, est-ce à dire que cet appel à candidatures sera renouvelé chaque année ?

Tout à fait. L’idée est justement de tester le programme, de l’étudier précisément, et de lancer un nouvel appel à candidature en 2020 qui précisera peut-être plus de modalités. Quel que soit le dispositif mis en place, nous avons toujours le souci de faire évoluer nos propositions d’une année sur l’autre en fonction de ce qui se passe sur le terrain.


Appel à candidatures « Salles mômes » ouvert jusqu’au 16 septembre 2019

Principaux critères :

– L’aide s’adresse aux salles de spectacles développant et/ou accompagnant ou soutenant un projet de création de spectacle musical Jeune Public. Priorité sera donnée aux salles de la filière musicale. La salle candidate accompagnera l’équipe artistique du spectacle tout au long du processus de création et de production.

– Pour la production du spectacle, la salle devra s’associer au minimum à deux autres salles partenaires, priorité sera donnée aux projets regroupant des salles de régions différentes. Les autres salles partenaires s’engagent à programmer le spectacle créé.

– Le spectacle devra être créé et interprété par des artistes professionnels. L’attention sera portée aux projets ambitieux qui défendent un propos affirmé et original clairement exposé, intégrant un travail de mise en scène et de scénographie significatif pouvant s’ouvrir aux autres disciplines artistiques.

Les salles candidates qui seront retenues devront :

– S’assurer de la programmation du spectacle dans les salles co-productrices

– S’engager à accueillir, outre le spectacle produit, au moins un autre spectacle créé via ce dispositif durant la saison 2020-2021.

– La création du spectacle devra être effectuée au plus tard fin 2020.

Montant de l’aide :

Jusqu’à 10 000 € attribués par projet et pour l’ensemble des périodes de résidence. Cette aide est non cumulable avec le programme d’aide Sacem à la production de spectacles musicaux jeune public. En revanche, le spectacle créé sera éligible au programme d’aide Sacem à la diffusion de spectacles musicaux jeune public.

Infos et formulaire